Compagnie : A conter d’aujourd’hui

A conter

d'aujourd'hui

Véronique et Nicolas tissent les mots à la recherche de liens ; liens entre histoire locale et histoire de vie, lien avec le public surtout, lien entre eux aussi, étant duo sur scène comme à la vie. 

Tout comme nos modes de vie nous poussent à ralentir, le conte nous amène à prendre le temps de regarder, se souvenir et s’imprégner du mystère d’un lieu, de l’histoire d’une plante, d’une légende ou d’un mythe végétal.

Une invitation à cheminer autrement.

Nous proposons des racontées pour petites et grandes oreilles: des spectacles musicaux pour enfants mais aussi des contes pour adultes. 
Compagnie A conter d’aujourd’hui

Les affiches de la compagnie A conter d'aujourd'hui

La compagnie est composée de deux conteurs

Véronique Pétel

Véronique conte avec ses racines de sorcière percheronne : entre sagesse des plantes, malice des herbes qui sifflent entre les doigts et résistance des femmes liées à la Terre.

Après un an de recherche sur la ré-écriture de Fifi Brindacier, oeuvre majeure d’Astrid Lindgren, dans le cadre de l’atelier Fahrenheit en 2017 ( organisé alors par le CLIO), elle suit les ateliers d’oralité proposés par Armelle Audigane, conteuse et formatrice, au grand Aslon.

C’est alors l’occasion de libérer sa voix, de mettre en pratique sa gestuelle et d’oser se laisser guider par la poésie des mots.

Aujourd’hui, la nature reste son immense terrain de jeu. Elle y cueille des saveurs, des couleurs, des parfums qu’elle relie aux histoires locales et aux récits de vie. 

Nicolas Bourdon

Tombé sous le charme du travail d’Armelle et Peppo dès notre première rencontre au festival de Vassivière en 2016, Nicolas s'est formé à leurs côtés pour travailler notamment autour de la relation entre contes et musique.

C'est cette musicalité qu'il cherche à mettre au service du conte lorsqu'il raconte ou lorsqu'il accompagne .

Conter, c’est aussi questionner son histoire personnelle et porter la parole de ses racines. 

Nicolas conte avec la facétie et les mots de son grand-père : savant mélange d’espagnol, italien, kabyle, berbère, d'arabe et de français… que l’on nomme le pataouète, symbole du creuset de culture et d’amitié qui naissait de l’autre côté de la méditerranée.

Présentation de la compagnie en vidéo

La presse parle de A conter d'aujourd'hui

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.